Internet : la protection de l’or bleu du continent contre les cyberattaques

le levier cyberdéfense pour protéger 400 millions d’internautes.

Le numérique fait partie des puissants leviers pour développer les économies africaines. On recense déjà plus de quatre cent millions d’internautes sur le continent. Le commerce y progresse de plus en plus rapidement, avec un revenu de 16,5 milliards de dollars en 2017 selon le cabinet Statista, et les analyses de McKinsey & Company, estimant que ce chiffre sera de 75 milliards en 2025. 


La dernière édition (2017) de l’Indice mondial de la établi par l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’agence spécialisée de l’ONU, recense une quinzaine de pays africains (Cameroun, Côte d’Ivoire, Maroc, Sénégal, Tunisie, …) parmi la catégorie des nations « matures » dans le domaine de la protection des actifs numériques. 

cyberdefense
C’est dans ce contexte porteur que les acteurs privés comme Orange Cyberdefense pourront faire bénéficier, notamment à partir de sa base marocaine, le tissu économique africain de son expertise opérationnelle, avec une gamme d’interventions qui va des missions d’audit, d’évaluation et de conseils jusqu’à la supervision de la sécurité des systèmes d’informations par son réseau international de Security Operations Centers (SOCs).  L’appartenance au réseau mondial des centres de réponses à incidents (CERTs) d’Orange cyberdéfense constitue alors une source d’informations précieuse sur les cyberattaques en cours, afin de configurer sans délai les équipements en fonction des modes opératoires constatés chez les premières victimes.


 Le suivi des dispositifs juridiques  propres à chaque pays du continent, avec la présence d’Orange comme opérateurs de référence dans nombre d’entre eux, permet à ces experts en cybersécurité de configurer dans les meilleures conditions leurs recommandations en matière de sécurité numérique. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category