TIC : Boom économique en Afrique

Cet outil au taux de pénétration rapide dans les pays africains permet de booster la croissance et le développement.

La dernière édition de l’Indice mondial de la cybercriminalité établi par l’Union internationale des télécommunications (UIT), est assez édifiante. En effet, 15 pays africains opèrent une percée considérable dans le domaine de la protection des actifs numériques. Ainsi, ce secteur s’impose désormais comme un moteur de croissance pour les économies africaines. Plus de 400 millions d’internautes sur le continent, avec près de 16,5 milliards de dollars de revenus en 2017. Des données relevées par le cabinet Statista, complétées par les analystes de McKinsey et Company. Ces derniers indiquent que ce chiffre sera de 75 milliards de dollars en 2025. 
Pour ce qui est de la protection des actifs numériques, des avancées notables à évoquer. En effet, l’Indice mondial de cybercriminalité établi par l’IUT, agence spécialisée de l’ONU, recense une quinzaine de pays africains dits « matures ». Le Cameroun fait partie de cette catégorie des nations qui protègent les utilisateurs du numérique. De manière globale, la sécurisation du cyberespace est un défi commun que tous ces pays se partagent. Pour ce faire, les pays africains s’appuient sur les partenaires comme Orange Cyberdefense. Cette structure offre une gamme d’interventions qui va des missions d’audits, dévaluation et de conseils jusqu’à la supervision de la sécurité des systèmes d’information. Ceci à travers son réseau international de Security Operations Centers (SOCs). La lutte contre les cyberattaques 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category