Dj Arafat : une dernière pour la route

Le décès de l’icône du coupé-décalé le 12 août dernier n’a fait qu’accentuer la ferveur autour du single « Moto Moto » déjà très populaire depuis sa sortie en mai dernier.

Pour sa dernière, l’artiste fait un hommage à sa passion pour la moto.

A l’annonce de la mort de Dj Arafat le 12 août dernier à Abidjan, son dernier vidéogramme « Moto Moto » affichait 4,4 millions de vues sur la plateforme YouTube. A ce jour, le temps d’une semaine, il est passé à plus de 5,228 millions de vues. Sortie le 10 mai dernier, cette vidéo ultime du roi du coupé-décalé célèbre cet engin qu’il a tant aimé, et qui lui aura finalement arraché la vie : la moto. D’une durée d’environ quatre minutes, ce single a su conquérir le monde. Entre percussions prononcées, guitare électrique et inserts de bruits de moto(s), les arrangements du Yorobo (Arafat) font, comme à leur habitude, le show. Difficile de rester assis quand les vrombissements de « Moto Moto » sont lancés.

Contrairement à ce que beaucoup ont souvent pensé de la musique de DJ Arafat, dans ce morceau, il est possible de percevoir quelques messages au-delà de l’ambiance électrique qui se dégage. L’artiste appelle ses mélomanes et autres fans de gros bolides comme lui à la prudence, à travers cette dame qui tend un casque à un motard, sur la ligne de départ. Ce musicien qui changeait de surnom quasiment à chaque apparition, fait une révélation : après des pseudos comme Commandant Zabra, Zeus, Yorobo, etc., il passe à El Canan Daishi. Allez savoir pourquoi…

DJ Arafat avait sa touche de mystère dans chacune de ses sorties. Ici, il encourage la notion d’immortalité de l’artiste avec des lyrics taillés pour lui : « Il existe encore. Il s’est réveillé. Je suis réveillé maintenant, je vais les fracasser… ». Pas étonnant que certains de ses fans croient toujours en sa probable résurrection ou prennent la nouvelle de sa mort pour une intox… En somme, ce titre a un côté émouvant, parce qu’étant le dernier publié du vivant de l’artiste. Le clip se termine avec ce synthé : « No signal », qui marque la fin du clip. Il faut croire qu’avec « Moto Moto », DJ Arafat a offert à ses fans baptisés « La Chine », une bonne dernière pour la route.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category