Cameroun – France : on garde le contact

Les échanges bilatéraux, la situation socio-politique au Cameroun et le sommet Afrique-France prévu en juin prochain à Bordeaux étaient au cœur de l’audience accordée hier au Palais de l’Unité par le président de la République à l’ambassadeur Christophe G

Cameroun – France : on garde le contact


Trois principales préoccupations étaient au cœur de l’audience de près de soixante-quinze minutes accordée hier au Palais de l’Unité par le président de la République, Paul Biya à l’ambassadeur de France, S.E Christophe Guilhou. Une audience qui, selon le chef de la mission diplomatique française au Cameroun, « s’inscrit dans le cadre des rapports étroits que les deux pays entretiennent ». Bien plus, elle intervient dans le cadre des contacts permanents entre les deux chefs d’Etat. Ainsi donc, le premier sujet abordé hier avec le président de la République avait trait « à l’évolution de la situation politique au Cameroun après les élections législatives et municipales de ces derniers jours ». Dans le même cadre de l’évocation de la situation socio-politique dans le pays, l’ambassadeur Christophe Guilhou a souligné avoir discuté avec le président de la République, des derniers événements survenus le 14 février dernier dans la localité de Ngarbuh, département du Donga-Mantung dans la région du Nord-Ouest. Histoire de « comprendre ce qui s’est passé ». Une situation pour laquelle, le président Paul Biya a récemment ordonné l’ouverture d’une enquête en vue d’y apporter toutes les clarifications.
Deuxième sujet à l’ordre du jour des échanges d’hier au Palais de l’Unité, ce sont les relations bilatérales entre les deux pays « qui méritent d’être renforcées ». Sur ce point, et ce au regard des derniers développements de l’actualité entre les deux pays, S.E Christophe Guilhou s’est voulu clair : « Nous avons des relations étroites. Nous avons des relations confiantes entre les deux pays et nous nous disons la vérité. C’est le propre des vrais amis : pouvoir se dire les choses les yeux dans les yeux. C’est pour cela que les relations pour l’instant, et il n’y a pas de raison que cela change, sont excellentes. Ce sont des relations profondes ». Le dernier sujet de l’audience d’hier avait trait à la préparation du Sommet Afrique-France prévu à Bordeaux en France du 4 au 6 juin 2020. Une rencontre qui, comme l’a rappelé l’ambassadeur de France au Cameroun, va réunir l’ensemble des pays africains et la France et pour laquelle, la rencontre d’hier visait à mettre en valeur « la contribution du Cameroun ». Arrivé au Palais de l’Unité hier peu avant 13 h, le diplomate français a été salué sur le perron par le ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category