Jeux olympiques 2021 : la revue des troupes

Dans la Cameroon Team, trois boxeurs et une pongiste sont déjà qualifiés ; six autres athlètes en bonne voie.

Au moment où la pandémie du coronavirus surgit, les qualifications pour les Jeux olympiques, désormais prévus du 23 juillet au 8 août 2021, avaient atteint leur vitesse de croisière. Les athlètes camerounais étaient également dans cette mouvance mondiale. Retour sur les performances réalisées par ceux-ci au cours de ces différents rendez-vous mondiaux. Ils sont quatre à avoir déjà obtenu leurs tickets de qualification. Tandis que d’autres, notamment en haltérophilie, en judo sont bien partis.

Les qualifiés

Trois pugilistes et une pongiste ont ouvert le bal des qualifiés pour les Jeux olympiques de Tokyo, à la fin du mois de février dernier. A Dakar, au tournoi de boxe, Maxime Yegnong Njieyo (+91kg), Albert Mengue Ayissi (69 kg) ont décroché des médailles d’or, se qualifiant d’office. Wilfried Seyi, grâce à sa finale de bronze gagnée, a rejoint le duo. Du côté de Tunis, au tennis de table, Sarah Hanffou a décroché l’une des quatre places disponibles.

En pole position

Dans certaines disciplines, il faudra participer à un certain nombre de compétitions, à reprogrammer, pour avoir un capital-points conséquent. Ainsi, en haltérophilie, Clémentine Meukegni (87kg) a déjà disputé ses six compétitions. Pour le moment, apprend-on du secrétaire général de le la Fédération camerounaise d’haltérophilie, Désiré Tsanga, elle est parmi les 15 meilleures mondiales dans sa catégorie. Elle est donc quasiment qualifiée. Il ne reste plus que l’aval de la fédération internationale. Sont également bien partis, Jeanne Gaëlle Eyenga Mbo’ossi (76 kg) et Junior Ngadja Nyabeyeu (109 kg) qui devraient encore participer à une compétition chacun pour être classés.

Au judo, en attendant la fin du processus de qualifications officiellement prévu pour le 30 juin 2020, le Cameroun compte deux potentielles élues : Hortense Vanessa Mballa Atangana (+78 kg) qualifiée grâce au ranking mondial et Hélène Wezeu Dombeu (-63kg), qualifiée grâce au ranking continental. Tandis que Bernardin Tsala Tsala (-60 kg) et Sophina Arrey (-70kg) gardent aussi leurs chances.

En athlétisme, les sportifs avaient jusqu’en juillet pour réaliser les minimas. Emmanuel Esseme aux 200m et Auriol Dongmo au lancer de poids avaient déjà réalisé les performances les plus proches des minimas. Alors que Marcel Mayack II, Sandrine Mbumi et Abessolo Bivina au triple saut devaient profiter des Championnats d’Afrique reprogrammés pour 2021.

En lutte, on misera sur Josèphe Essombe Tiako (53 kg), la meilleure sur le continent. Dans sa catégorie, elle est non seulement championne d’Afrique, mais aussi médaillée d’or aux Jeux africains. Le tournoi Afrique-Océanie devait qualifier les deux premiers de chaque catégorie. Berthe Ngole Etane a également de bonnes chances d’y être chez les 63 kg.

Tandis qu’au football féminin, les Lionnes indomptables ont une dernière chance de qualification avec le match de barrage contre le Chili que Gabrielle Aboudi Onguene et ses coéquipières doivent disputer. Une fois que les choses seront revenues à  la normale.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category