Football mondial : péril sur la saison sportive

En raison de la pause à durée indéterminée pour cause de coronavirus, on assiste à l’émergence de scénarios allant de la saison blanche à l’arrêt des compétitions en l’état.

Le coronavirus, un fait de jeu imprévu qui a interrompu toutes les parties. Pour combien de temps ? On ne le sait toujours pas. A l’échelle mondiale, le football est rentré aux vestiaires. Un arrêt des compétitions pour une durée indéterminée qui entraîne un flou quant au dénouement de la saison sportive. La semaine dernière, le groupe de travail dédié au Covid-19 a proposé au bureau du conseil de la Fifa le report de tous les matchs internationaux masculins et féminins prévus en juin 2020. Une décision prise quelques heures auparavant par le Comité exécutif de l’Uefa pour ses compétitions domestiques. 
Relativement aux championnats nationaux, la quasi-totalité des règlements intérieurs évoquent majoritairement leur suspension non pas leur arrêt définitif. Ce qui explique la forte tendance optimiste. Celle de la poursuite du jeu dès le retour de la situation sanitaire à la normale.    Face à ce climat d’incertitude, la Fédération anglaise de football a tranché dans le vif en fin de mois dernier. Elle a tout simplement mis fin à la saison 2019-2020 dans ses championnats amateurs. Chez les hommes, à compter de la septième division, les résultats enregistrés sur le terrain sont effacés. Il n’y a pas de montée ni de relégation. Une décision qui s’applique également chez les dames à partir de la troisième division. 
Dans les autres championnats d’élite, la situation s’avère plus complexe au gré des enjeux. La saison blanche ou l’annulation reste le scénario le plus redouté par les associations de football face à cette situation globale inédite. Une éventualité plus que possible en cas de statu quo jusqu’au mois de mai. L’ensemble des clubs engagés seront les mêmes sur la ligne de départ de la saison 2020-2021. En même temps, aucun club ne figurera au palmarès pour l’année 2020. A l’arrêt dans un premier temps jusqu’au 30 avril prochain, la Premier League est désormais suspendue jusqu’à nouvel ordre. Toutefois, l’idée de camps isolés capables d’accueillir les 20 équipes a jailli ces derniers jours. Les 92 matchs restants se joueraient à huis clos probablement tous les jours durant l’été. 
L’autre tendance majeure est l’arrêt de l’exercice à la dernière journée complète disputée. Les positions sont gelées en l’état et l’équipe occupant la première place est déclarée championne. Si ce cas de figure était adopté au Cameroun, ce serait Pwd de Bamenda le champion en Ligue 1. Le nombre de places statutaires pour les compétitions continentales sera respecté. Idem pour celle concernant les ascenseurs de promotion et de relégation entre la D1 et la D2. Autre scénario soulevé, celui des play-offs. Deux en l’occurrence. L’un avec les équipes de haut de tableau pour déterminer le champion et l’autre sera consacré à la descente au deuxième échelon.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category