Paul Biya veille

La pandémie de Covid-19 dont les premiers cas ont été signalés en Chine en fin d’année 2019, est devenue aujourd’hui la menace la plus sérieuse pour la santé et la vie de l’espèce humaine. Au Cameroun où le tout premier cas a été détecté le 6 mars 2020, les autorités publiques n’ont pas tardé à mettre en place un système de riposte contre cette maladie. Quelques jours après, eu égard à la gravité de la situation, le président de la République himself est monté au créneau pour sensibiliser ses compatriotes face à ce « serial killer ». Usant des moyens de communication les plus modernes de notre époque, Paul Biya s’est adressé à ses concitoyens dans un tweet et un post publiés le 17 mars 2020 : « Chers compatriotes, le monde fait face à une crise sanitaire grave et sans précédent. Elle va impacter nos comportements quotidiens et notre économie. Je vous invite à respecter scrupuleusement les prescriptions du gouvernement et de l’Oms. Ensemble nous devons barrer la voie à la propagation du Coronavirus….», écrit-il sur ses comptes Twitter et Facebook. Le même jour, il prescrit  un train de 13 mesures de restriction relayées par le Premier ministre chef du gouvernement, visant à contrer l’épidémie classée pandémie par l’Oms. Puis dès le 30 mars 2020, le chef de l’Etat prescrit la création d’un Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le Covid-19 dotée d’une enveloppe initiale d’un milliard de F. Cette caisse est déjà alimentée par divers acteurs nationaux épris de patriotisme et d’humanisme.
A l’observation, Paul Biya reste viscéralement attaché à l’approche et au registre qui lui sont propres, loin du tintamarre et de la surenchère politique dont raffolent certains acteurs du landernau politique national.  Le calme et la sérénité qui singularisent son action donnent certainement du tournis à tous ceux qui prétendent le « mettre sous pression ». Ainsi, contrairement à ceux qui hurlent et s’agitent, Paul Biya commande les troupes en back-office. C’est dans ce sillage que le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, a sous sa haute impulsion, effectué une descente samedi dernier sur certains sites réquisitionnés pour la mise  quarantaine des personnes dépistées positives au Covid-19. Le principal collaborateur du chef de l’Etat qu’accompagnaient le ministre de la Santé publique et le ministre du Commerce a pu évaluer l’avancement des travaux sur ces trois sites afin de  rendre compte à qui de droit.
Comme on le voit, le chef de l’Etat a, depuis le début de la crise, gardé sa posture d’acteur principal de la croisade contre cette terrible pandémie. Il occupe le centre de gravité de la riposte et impulse toutes les actions implémentées sur le terrain par les membres du gouvernement. Pendant cette période où le temps est à l’action et non à la jactance, le président de la République reste accroché à sa méthode et à son « horloge », sans se donner en spectacle. N’en déplaisent à ceux qui veulent, à tout prix, le voir …entendre son discours… pour assouvir leurs rêves fantasmés.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category